Archives pour la catégorie Calcul mental

Mes manuels préférés pour le cycle 3

Orphys du site monecole propose un rallye-liens sur les manuels à choisir en cette fin d’année. Je propose ma petite contribution !

  1. Tout pour le calcul mental, Magnard

J’ai découvert cette méthode il y a 3 ans, vantée par une collègue fraîchement arrivée dans notre école.

C’est un guide réservé au maître, qui contient toutes les séances de calcul mental pour une année entière, voire plus ! Je n’ai encore jamais réussi à la terminer !

Chaque leçon se déroule sur une semaine (ou 3 jours si on va vite !) :

-Le premier jour, la méthode propose une activité d’échauffement (exemple, compter de 20 en 20 en reculant à partir d’un nombre n, afin de préparer les élèves à soustraire des nombres à deux chiffres entre eux). Un petit problème de découverte est proposé, il est lu par l’enseignant. A ce moment-là, chacun peut exposer la procédure qu’il a utilisée pour calculer mentalement le résultat. Diverses procédures sont présentées dans le manuel, et ce qui plaît aux élèves c’est que chacun peut retenir celle qui lui convient le mieux. Celle qui a le plus de succès, c’est la technique pour multiplier par 11 un nombre à 2 chiffres ! Chaque année les CM2 sont épatés quand ils comprennent comment faire. Je m’explique, si on prend 62 x 11, on place le 6 comme chiffre des centaines, le 2 comme chiffre des unités, et le chiffre des dizaines est la somme des deux (6+2 = 8), donc on obtient 682. Cette séance est la plus longue de la semaine, il faut compter 15 minutes.

-Le deuxième jour, la séance est uniquement orale. Il est conseillé de la faire sur l’ardoise. Je dicte UNE SEULE FOIS chaque calcul : la série en compte 10. En CM1, cela peut être 27 – 12 (puis les calculs se « corsent » au fur et à mesure, avec des retenues par exemple, comme dans 33 – 19). On corrige en collectif et chaque élève note son score. Le manuel propose une grille de suivi individuelle. C’est un exercice rapide, il faut 5 à 10 minutes à peine pour le faire.

-Le troisième jour, la série de 10 calculs est affichée au tableau. Il s’agit de « calcul rapide », il faut résoudre les calculs le plus vite possible. En plus je fais ça juste avant la récré, ça les oblige à aller encore plus vite !!! En général, le score est bien meilleur que le premier jour, ce qui encourage les élèves. Cette séance est encore plus rapide que la précédente, en 5 min c’est terminé.

-Le quatrième jour, les élèves doivent résoudre 3 problèmes lus par l’enseignant. Il faut ensuite résoudre 2 calculs mystérieux (du genre « le compte est bon »). Chaque réponse correcte rapporte 2 points, ce qui donne un nouveau score sur 10.

Chaque chapitre tourne autour d’une opération. En CM1 par exemple, le 1er chapitre concerne l’addition (compléments à dix, addition de type 200 + 600…) puis il se termine par une évaluation « toute prête » qui reprend chacune des procédures découvertes dans le chapitre.

Je l’utilise en double niveau, assez facilement. Pour les séances « orales », je dicte les calculs alternativement à chacun des niveaux, ce qui laisse le temps de chercher ! Cela demande beaucoup de concentration de la part des élèves et un silence complet. Je suis très ferme en début d’année et je ramasse l’ardoise ou le cahier de celui/celle qui perturbe le déroulement de la séance. Il ne peut plus participer ni avoir de score et en général, ça calme direct ! Chez moi, les élèves jouent très bien le jeu et ils sont hyper concentrés pour cet exercice, alors que ce n’est pas forcément le cas le reste de la journée !!!

Pour la séance de calcul rapide, il faut avoir écrit au préalable les calculs au tableau (le tableau à volets est appréciable dans ce cas précis !). Il m’est arrivé d’être prise par le temps et de les écrire au fur et à mesure mais c’est beaucoup moins bien. Le tableau est toujours partagé en 2 parties, pour chacun des niveaux.

Le guide propose aussi des jeux de calcul mental, avec ou sans matériel, que je fais en fin d’année. Les élèves adorent, notamment celui du télépathe (un élève écrit un nombre au tableau que je ne vois pas, et je parviens à le « deviner » en lui proposant une série de calculs dont il me donne le résultat, ça les épate !).

On y trouve aussi des activités de remédiation qui peuvent servir en soutien.

Les plus :

  • une méthode « clé en main », qui demande peu de préparation.
  • un rythme « hebdomadaire » facile à intégrer par les élèves, qui apprécient ce rituel et s’y préparent rapidement. Il me prend moins de 10 minutes en cours double quand tout est bien lancé.
  • les progrès sont observables rapidement, pour les techniques opératoires notamment.
  • à long terme les élèves qui suivent la méthode tout au long du cycle 3 (comme mes CM2 cette année) deviennent très performants. Beaucoup résolvent des problèmes uniquement par le calcul mental, du coup je suis obligée de leur demander d’écrire leurs calculs en ligne pour être sure qu’ils n’ont pas regardé la réponse chez le voisin !
  • la méthode suit la progression des élèves. En milieu d’année, les élèves de CM2 apprennent à calculer mentalement avec les décimaux.
  • peu de photocopies, une ou deux par période seulement pour l’évaluation.
  • les calculs sont variés et beaucoup de techniques sont abordées. Les « petits trucs » ou astuces sont bien expliquées. J’ai appris à mieux calculer moi aussi depuis que j’ai découvert cette méthode !

Les moins : 

  • en cours double, il n’est pas toujours facile de « jongler » avec les deux livres, qui sont lourds à bout de bras ! Pas toujours facile à suivre pour les élèves non plus.
  • l’ouvrage est assez cher, c’est un investissement pour une équipe.
  • c’est mieux si toute l’équipe se lance dans la méthode, du CE2 au CM2, pour que les effets soient « payants ». Lors de ma première année d’utilisation, les CM2 en ont bavé.
  • je n’ai jamais réussi à tout faire !
  • le niveau des séances est parfois un peu inégal. Les évaluations sont assez difficiles. Pas facile à utiliser avec des élèves en difficulté.
  • le chapitre sur la multiplication est difficile en CM1, et propose directement des calculs avec 2 chiffres. J’ai remplacé ces séances par une traditionnelle vérification des tables de multiplication, qui manque un peu je trouve. Il est possible que cela soit davantage travaillé dans le guide CE2 mais je ne le connais pas.
  • cette méthode demande à être suivie de manière régulière. On ne peut pas zapper trop de séances ! C’est un rythme à prendre, qui peut paraître contraignant.

CONCLUSION : Je suis fan de ces guides qui structurent vraiment l’apprentissage du calcul mental au cycle 3. C’est vraiment un investissement que je conseille. Je dois renoncer (à regret) à l’utiliser l’an prochain en cours triple, car je ne vois pas comment l’utiliser facilement et rapidement ! Je suis d’ailleurs à la recherche d’un nouveau mode de fonctionnement pour le calcul mental !

Pour les CE2, Lutin Bazar en parle ici.

LA FICHE ORPHYS :

Tout pour le calcul mental

Domaine : Mathématiques, Calcul Mental

Cycle : Cycle 3

Niveau : CE2, CM1, CM2

Proposé par : alicecycle3 Lire la suite