Archives du mot-clé cycle

Mon fonctionnement de classe avec les 3 niveaux du cycle 3 (rentrée 2016)

Je prépare ma 4ème rentrée dans ma classe de CE2-CM1-CM2 ! Les élèves et les locaux ne sont pas une découverte, mais il va falloir que j’apprenne à travailler sur deux cycles différents !

Voici une petite description de la manière dont j’ai prévu de fonctionner :

  • Mon emploi du temps (période 1) :

EDTap

Je ne suis sûrement pas totalement « dans les clous » pour tous les horaires, mais ceux-ci évolueront au cours de l’année ! Je mets le temps dont mes élèves ont besoin en essayant de coller au plus près des recommandations, mais pas à la minute près… Pour l’ECM je fonctionne en « transversal » en dehors de certaines périodes où  des créneaux spécifiques seront dégagés (lors des journées de rentrée par exemple)

  • Le matériel des élèves : 

mat

Voici les pages de garde que j’ai construites pour illustrer les cahiers, classeurs et porte-vues : clic.

  • Les manuels des élèves : 

En français, ce sera CLEO !

Les évaluations CE2 Les évaluations CM1 Les évaluations CM2

En maths, je conserve le manuel Petit Phare :

Les évaluations CE2 Les évaluations CM1 Les évaluations CM2
  • Les ateliers de maths et de français

Les programmations de maths sont ici et celles de français !

J’ai 3 niveaux, donc 3 groupes… jusque là c’est facile ! Mes deux temps d’ateliers durent chacun une heure.

roueat

Voilà l’image de ma nouvelle roue, qui permet aux élèves de visualiser ce que chacun groupe doit faire. Ma roue est plastifiée et fixée à mon tableau. Chaque niveau a un aimant de couleur différente (les CE2 seront en rouge, les CM1 jaune et les CM2 bleu) et je déplace les aimants toutes les 20 minutes. J’utilise d’ailleurs ce code couleur pour chaque groupe lorsque j’écris les devoirs au tableau, et chaque élève a aussi une pochette de plan de travail de la couleur de son niveau (pratique pour compter rapidement si chaque élève a bien rendu son travail !)

Un petit exemple du déroulement d’un « atelier » :

-les CE2 commencent l’heure d’atelier avec moi (leur aimant est donc placé dans la partie bleue) . Nous faisons un travail de découverte/ de réinvestissement sous forme de mini-leçon.

-pendant ce temps, les CM1 sont dans le « jaune » : ils travaillent sur une tâche « imposée » qui est écrite au tableau, comme par exemple écrire au propre un exercice (déjà corrigé) à la suite de la leçon. Ils peuvent aussi faire tous le même exercice sur une notion découverte la veille, afin de faire une correction collective : en maths notamment on peut ainsi comparer certaines procédures de résolution.

-enfin les CM2 consacrent ce premier temps d’atelier à leur plan de travail. Voici la trame que j’utilise : clic.

Chaque niveau a le même plan. Il contient 15 différentes tâches à réaliser, dans l’ordre choisi par l’élève. Chaque élève dispose de 15 jours pour réaliser au moins les tâches de français et de maths. Je ramasse les PDT tous les midis.

Voilà un aperçu de ce plan, avec mes petits ajouts pour expliquer son fonctionnement aux élèves :

expl

Au bout de 20 min, on tourne : les CE2 font le travail écrit au tableau, les CM1 sont en PDT, les CM2 avec moi en leçon, etc…

Voilà un aperçu du tableau que j’ai construit l’an dernier pour la période 3 en français (je prépare la période entière à chaque vacances). Les parties en beige correspondent aux moments où je suis avec un groupe. En blanc c’est le travail en autonomie (correspond au jaune de la roue : je ne mets plus les même couleurs dans mes préparations car ça usait vite les cartouches !).

exat

  • La dictée

En début d’année, je donnerai tous les mots invariables à revoir, et les dictées seront des dictées de mots. Les CM auront 20 mots à restituer par semaine, les CE2 10. Je reprendrai les mots de la liste en cours, ainsi que des plus « anciens ». A partir de la période 2, je dicterai des textes différents selon les niveaux : c’est expliqué ici : clic

  • La phrase du jour : 

Je commence toutes mes journées par ce rituel. Ces phrases reprendront les notions travaillées en dictée (clic) sous forme de dictées flash. J’ai en effet décidé cette année de mettre l’accent sur l’orthographe… c’est nécessaire ! Ces phrases seront écrites sur Twitter, comme l’an dernier, afin que chaque élève puisse apprendre à écrire une petite phrase sur l’ordi de manière régulière.

  • Les domaines de découverte

Les CE2 auront deux heures de « Questionner le Monde » pendant les temps de Géo et de Sciences des CM. En Sciences j’ai préparé une programmation intégrant les thèmes de CE2 et ceux de CM (elles n’est pas encore totalement aboutie, je la publierai le moment venu !). J’ai commencé à en parler ici : lien.

Ma collègue qui intervient en Géo adaptera le travail pour les CE2.  En anglais, je travaillerai aussi sur une programmation spiralaire ; je privilégie ce système afin que les élèves puissent vivre des temps de recherche et de culture de classe communs, même s’ils sont sur des cycles différents.

J’avais présenté mon fonctionnement en histoire ici, les CE2 travailleront pendant ce temps en lecture sur un projet Histoires en Histoire.

  • Langage oral / Lecture et compréhension de l’écrit

Je change encore une fois mon fonctionnement pour passer à des ateliers différenciés. Je présenterai le fruit des mes réfléxions très bientôt !

  • Calcul mental

Encore une fois, merci les cyber collègues pour les ressources mises en ligne ! Je vais mettre en place les ceintures de calcul mental, de laclasse2delphine (un clic sur l’image !)

 Cliquez pour agrandir

  • Les ateliers d’écriture

Je propose des ateliers d’écriture le vendredi, en demi-groupes. J’ai beaucoup apprécié travailler ainsi l’an dernier (le reste de la classe sera en arts plastiques, dans la classe voisine avec une AVS).

J’ai ainsi un temps privilégié avec les élèves. Je teste cette année le cahier d’écrivain, qui sera complété le plus souvent possible et obligatoirement après chaque événement de classe.  J’aimerai partir davantage des écrits des élèves et travailler avec eux la rédaction d’articles pour le journal et/ou le blog de l’école. Il y aura donc un temps de travail pour saisir sur un outil numérique les textes rédigés.

Voilà pour le moment ! N’hésitez pas à donner ici vos modes de fonctionnement en classe multi-niveaux !

Bilan d’une année en CE2-CM1-CM2

Une nouvelle année s’est écoulée… j’ai terminé vendredi ma deuxième année dans cette classe de cycle (et complète cette fois-ci, car j’avais eu un long congé lors de ma première année).

J’avais décrit mon fonctionnement ici : clic

  • Les ateliers de français et maths :

Je suis plutôt satisfaite de l’organisation de mes matinées, qui sont très ritualisées. Je fractionne chaque séance de français et de maths en 3 temps afin d’être avec chaque groupe une vingtaine de minutes. Les élèves y sont bien habitués et ça « tourne » bien. En début d’année, il faut prendre un peu plus de temps avec les CE2 au détriment des CM qui ont déjà de bonnes habitudes de travail et qui sont aptes à travailler un peu plus longtemps seuls. J’aménage aussi mes temps en fonction des besoins : quand je fais une première manipulation des fractions en CM1 (avec découpage en tiers, quarts, etc…) je prends 30 min pour eux et je n’ai alors que 15 minutes avec les CE2 et les CM2.

En ce qui concerne la gestion du groupe, j’ai fixé de nouvelles règles au fur et à mesure que je découvrais le triple niveau. J’exige que le groupe d’élèves qui travaille sur une tâche imposée soit obligatoirement en silence. Aucun déplacement n’est possible, et s’ils ont fini avant que ce soit leur tour d’être en plan de travail, ils peuvent tout de même le commencer mais seuls, à leur place. Ainsi, lors des temps d’ateliers tournants, seul le groupe qui est en plan de travail peut se déplacer ou chuchoter, et les élèves peuvent travailler ensemble, en binôme uniquement (à trois ça devient trop bruyant aussi)

  • Les plans de travail : (qui portent ce nom mais sont plutôt des plans d’autonomie)

Voilà à quoi ils ressemblent dans ma classe : clic. Je les donne sur 15 jours.

Je suis assez satisfaite aussi de la manière dont les élèves les réalisent en classe. Ils ont ainsi toujours quelques chose à faire et c’est une évaluation continue qui permet de travailler plusieurs notions en parallèle. Les élèves travaillent volontiers dessus et le terminent dans les temps en général. Les bonus servent à réguler les différences de vitesse de travail !  Certains élèves (assez peu, un par niveau environ) ne rentrent pas du tout dans ce système et perdent du temps à ne rien faire, bricoler des stylos, s’occuper des autres autour, etc… Pour ceux-là, en plus d’une sanction immédiate en classe (voir ici pour la gestion du comportement : clic), le deuxième effet kiss cool c’est de devoir finir son travail sur un autre temps (lecture libre, arts plastiques, voir un peu de récré pour ceux qui se l’octroient en classe…

L’an prochain j’aurai la chance d’avoir avec moi d’autres adultes (EVS) dans la classe sur certains temps : elles pourront donner un coup de pouce à ceux qui en ont besoin uniquement sur les exercices de plan de travail. J’ai réfléchi à un système qui éviterait à certains enfants de sans arrêt venir solliciter les adultes ou un camarade pour être aidé : en effet j’ai remarqué que c’était souvent les mêmes élèves qui demandaient à être « assistés » d’un camarade pour travailler, alors qu’ils étaient capables de le faire seuls. Certains élèves ayant quand à eux davantage besoin d’aide ne se manifestaient pas forcément…

carte coup de pouce

J’ai donc fabriqué des petites cartes « coup de pouce » (un clic sur l’image pour les télécharger) qui seront distribuées en quantité limitée au début de chaque plan de travail (les miens durent 15 jours) afin d’éviter ce genre d’abus ! Pour recevoir un peu d’aide, il faudra les donner à l’adulte ou au camarade que l’on sollicite, qui me les rendront ensuite. Il faudra bien redire et même mimer en début d’année ce que veut dire « aider » : ce n’est pas montrer son exercice au copain qui recopie mais lui expliquer où on a trouvé la réponse, montrer les outils utilisés, ou expliquer son raisonnement. Je pensais donner 3 cartes « coup de pouce » à chacun au départ, et augmenter le nombre pour les élèves en difficulté, ou encore diminuer le nombre de ceux qui ne jouent pas le jeu (bavardage, copie sans réflexion, etc…). J’espère que ce système aidera aussi ceux qui ont du mal à finir dans les temps.

J’ai aussi mis en place une fiche de suivi des élèves : je corrige leur plan de travail tous les deux jours et je note le nombre de tâches terminées et justes. L’élève qui en a moins de 5 au bout de la première semaine aura du mal à finir dans les temps, il faut donc être vigilant et lui proposer d’être aidé. J’ai aussi travaillé en APC avec certains élèves qui avaient du mal à s’organiser dans leur travail autonome. Je garde ces fiches de suivi pour une évaluation à plus long terme : j’observe ainsi l’élève qui finit toujours tout son PDT ou au contraire celui qui est régulièrement à la traîne.

Ce qui m’ennuie dans ce fonctionnement c’est qu’il demande une préparation très lourde (je réalise un PDT différent par niveau, je ne parviens pas à les personnaliser, il me faudrait un secrétaire !) et la correction qui me prend 2 heures environ chaque mercredi et chaque week-end. Je réfléchis à la mise en place d’ateliers de manipulation en maths (auto-correctifs) et de jeux afin de souffler un peu…

  • Les domaines de découverte :  

En cours triple il est encore plus difficile je trouve de tout caser dans un emploi du temps… j’ai choisi cette année de laisser de côté un domaine par période (par exemple pas de géo en période 5) afin de vivre plus sereinement les projets, faire des sorties, et se consacrer de manière plus approfondie à ce qui est abordé. Cela permet aussi aux élèves en difficulté ou aux CE2 d’avoir moins de notions différentes et de matériel à gérer. Je ne suis donc pas « dans les clous » sur le plan horaire mais je suis plus à l’aise ainsi.

  1. Les Sciences : je n’y consacre pas assez de temps, au mieux une heure par semaine ! Ce n’est pas mon domaine favori et c’était la première année que j’avais à l’enseigner (auparavant je faisais davantage de décloisonnement) et je n’avais pas encore bien l’habitude. J’ai surtout traité des notions autour du vivant cette année. J’ai même pu aborder la reproduction et cela s’est très bien passé malgré mes doutes concernant les CE2 et les CM1. Pour l’éducation à la sexualité, seule la naissance a été traitée avec eux, les CM2 ayant une intervention plus spécifique à leur âge (puberté, etc…) Étonnamment les CE2 étaient assez à l’aise pour poser des questions alors que les CM1 étaient davantage en mode « je ricane ». Les CM2 se sentaient plus concernés. Nous avons fait des plantations qui ont eu beaucoup de succès ! Les expériences lors de la séquence « mélanges et solutions » ont beaucoup plu aussi. J’aimerai continuer à progresser dans la mise en place de réelles situations problèmes en sciences.
  2. En Géographie : nous avons surtout travaillé sur le monde, les continents, les climats, les reliefs… je ne referai pas ces derniers avec les CE2 car cela est trop abstrait pour eux. Ils ont été plus intéressés lorsque nous avons abordé la population mondiale : les zones denses et vides de population, les différences de richesse… Ils y étaient sensibilisés grâce à notre projet « Par le Monde » et ils ont retenu plus de choses.
  3. En Histoire : je fonctionne selon une programmation spiralaire, pour en savoir plus, voir ici ! clic Je n’ai pas eu le temps de traiter la dernière période (le monde actuel) mais la période 5 était chargée avec la Révolution et l’Empire ! Deux sorties dans l’année ont permis de stimuler l’intérêt des élèves dans ce domaine. D’abord, une sortie dans un musée où nous avons participé à un atelier sur l’évolution humaine, avec l’étude de crânes d’hominidés et d’hommes préhistoriques. C’était extra ! Nous avons visité aussi les archives de notre département, pour y étudier des cahiers de doléances. Les autres thèmes abordés étaient la naissance et le développement du royaume de France (trop complexe pour les CE2) et Louis XIV (parfait à faire dans une classe de cycle, ils ont adoré !). Seul bémol en fin d’année j’ai constaté un réel manque de travail chez certains qui n’apprennent pas ou peu les dates ou notions clés, malgré des traces écrites très synthétiques ! Je pense donc mettre en p)lace un système d’évaluation continue comme le cahier des incollables chez Charivari : Charivari
  4. En Anglais : je suis enfin plutôt satisfaite de mon année ! J’utilise là encore une programmation spiralaire construite par Fofy. D’ailleurs j’utilise toutes ses séquences !!! 

Je vais construire cet été une sorte de « récap » des notions vues en CP et en CE1 (ce sera facile car c’est moi qui enseigne l’anglais en cycle 2 dans mon école) et je voudrais construire des fiches leçons plus claires.

  • En EPS : 

En dehors de la natation, j’ai proposé à mes élèves des sports de contact : lutte et rugby. C’était très intéressant de proposer ces deux sports dans deux séquences « enchaînées » car ils ont des points communs. Les situations d’opposition ont aidé à souder le groupe et à mieux vivre ensemble. Le fait de rentrer en contact avec l’autre sans lui faire mal a véritablement aidé à apaiser les relations. A refaire en début d’année !

  • Les domaines culturels : art, musique, autres…

Moins de réalisation plastiques et quelques chants seulement cette année, mais beaucoup de sorties ! En plus du musée et des archives, nous avons assisté à un concert de musiques du monde et nous avons vu une expo d’art de la vallée du Congo. Nous sommes aussi allés au cinéma !

Enfin, nous avons vécu un riche projet Par le Monde, mais là, je dois faire un autre article pour en parler !!!